Embouteillage

L'optimisation de l'embouteillage

Optimisation de l'embouteillage des vins


Dans le process de fabrication, la phase de l’embouteillage requiert une attention toute particulière.

En effet, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes donne le cadre de la légalité d’une unité et d’un lot produits, entre autres en termes de quantité délivrée par rapport à l’étiquetage.

Toutes les entreprises doivent s’y conformer au risque de graves sanctions et de voir leur image ternie.

Il n’est donc pas question de sortir de ces directives, mais le surdosage est alors un risque économique et un facteur de pertes important.
Il y a deux sources de surdosage :

  • La fiabilité du matériel et ses incertitudes,

  • Les procédures utilisées lors de cette phase d’embouteillage.

Optimisation de l'embouteillage des spiritueux

Notre méthodologie

Pour optimiser vos opérations d'embouteillages, nous avons conçu une offre claire et simple :

  1. Un premier rendez vous pour faire connaissance et cadrer le domaine d’intervention,
  2. Un audit réalisé sur site(s) gratuitement et sans engagement,
  3. Une étude des améliorations possibles, avec le chiffrage des gains potentiels,
  4. L’établissement du devis de la prestation en fonction des gains,
  5. La présentation et la remise des pièces liées au dossier,
  6. Un suivi gagnant-gagnant.

Les avantages

Si les surdosages liés aux incertitudes du matériel peuvent être corrigés en partie par l’amélioration de celui-ci, cela peut vite devenir très onéreux, et devoir être intégré dans le plan d’investissement.

Il y a cependant des sources de sur-remplissage qui ne sont pas identifiées et dont l’impact des pertes est, à tort, attribué au matériel. Dans ce cas, des solutions simples, peu coûteuses voire gratuites, peuvent être mises en œuvre très rapidement.

Contactez notre équipe